LESISLOMANES



SYMPOSIUM EN ARTS VISUELS AUX ILES-DE-LA-MADELEINE DU 1er AU 21 JUIN 2004    

présenté par le regroupement d'artistes 

les islomanes

Inventé par Lawrence Durell, ce mot " islomane " décrit ce que l'écrivain britannique perçoit comme une sorte de dérangement de l'esprit qui fait que des gens apparemment normaux, ressentent les effets d'une indescriptible intoxication à la vue d'une petite parcelle de terre entourée d'eau. En regardant les mappemondes, l'œil de l'islomane s'accroche à ces petites taches au milieu des océans ou au large des côtes qu'on appelle " îles ". C'est alors que son esprit se prend à errer sur le chemin des mythes, des histoires et des rêves. Mais combien de ces îles existent vraiment là où on les imagine ? Des hallucinations de marins assoiffés en ont fait apparaître là où nulle terre n'a jamais émergé. Hanté par son île d'Ithaque, le marin Ulysse en délire sur son radeau ne la voyait-il pas apparaître derrière chaque crête de vague ? D'autres îles légendaires sont apparues sur des cartes imprécises que des cartographes peu scrupuleux ont copiées de génération en génération. Combien de rois sont devenus maîtres d'îles qu'ils n'ont visitées que par les récits et les rêves, dans des lieux où les récentes photos par satellite ne montrent que de l'eau ? Heureusement, les Îles de la Madeleine, données par la Couronne britannique au général Coffin existaient vraiment, même si les historiens racontent qu'il ne mit jamais les pieds sur ces fragiles falaises de grès rouges qui, par l'alchimie du vent et de l'eau, se transforment en plages de sable doré qui lui aussi fait rêver.