LESISLOMANES



SYMPOSIUM EN ARTS VISUELS AUX ILES-DE-LA-MADELEINE DU 1er AU 21 JUIN 2004    

présenté par le regroupement d'artistes 

 

Pierre Bourgault

Originaire de Saint-Jean-Port-Joli, l’artiste est connu pour les nombreuses expositions dans lesquelles on voit le thème récurrent du fleuve et de la navigation. « La mer est une sorte d’étalon poétique », écrit-il. Cet artiste navigateur a vu toutes les îles du fleuve devenu une planche à dessin assez grande pour la portée de son regard. Débarqué aux Iles-de-la-Madeleine avec son zodiaque, il s’est aussitôt mis à tracer sur l’eau des dessins qui couvrent des dizaines de kilomètres et qui, retranscrits sur la carte des Iles, nous montrent bien les distances à parcourir pour tracer une ligne significative dans ce paysage peut-être pas très grand en superficie terrestre mais immense par son ouverture sur la mer. Puis, Pierre Bourgault s’est vite intéressé aux chemins journaliers des pêcheurs de homard qui gardent jalousement dans leur GPS le tracé de ces sentiers que la mer dissimule aussitôt. C’est donc une entreprise d’apprivoisement qui a guidé ses déambulations dans les ports de pêche avec le résultat que certains pêcheurs lui ont confié le secret de leurs sentiers de pêche. Au large de la Grande-Entrée, se déploie désormais une sorte de chevelure de femme faite de centaines de voyages de pêche méticuleusement consignés par un pêcheur qui était loin de se douter que son « chemin de pêche » ouvrirait une nouvelle voie pour les « dessins sur l’eau » de Bourgault.

(Voir aussi : Monument de sel)

ARTISTES

Veni Vidi Vici